dimanche 29 juin 2014

Athènes 2

Athènes 1

On arrive à Athènes.
Première chose à faire, trouvons le camping.
Une fois trouvé un gars nous installe, mais nous dit que son chef n'est pas là. Pendant notre déjeuner ( un délicieux poisson de Lavrio) le capot arrive. Une femme cheval nous dit d'un air assez sec "vous n'avez rien compris, changez de place".
L'accueil grec n'est jusqu'à présent pas terrible. Espérons qu'au Péloponnèse cela changera.
Bon, après cette petite remarque nous partons pour le centre et allons directement au quartier de Monastiraki, très sympa.
Ce quartier a été construit au pied de l'Acropole et près de l'Agora romain, ancien souk du temps Otoman, il a gardé toute la convivialité, ça j'aime.
Nous déambulons dans le quartier jusqu'en début de soirée.
Le lendemain.
Aujourd'hui c'est le grand jour: la visite de la ville.
Comme à notre habitude, nous cherchons d'abord le citybus. Nous apprécions beaucoup ce système de up and down à travers les 25 station d'Athènes.
Nous gravissons le chemin qui nous conduit au sommet d'Acropole où nous voyons ces chefs d'œuvre de l'architecture grec, entre autre le Parthénon, l'Erechthéion dont les caryatides ont été enlever et ce trouvent au musée, le temple d'Athena Niqé.
En redescendant nous visitons le musée de l'Acropole où grâce à quelques filmes d'animation on comprend mieux la construction de ces temples.
Nous mangeons un petit bout dans le quartier en face de la porte de Hadrien. Nous sommes cassés et rentrons pour nous coucher.
Jour suivant.
Nous repartons vers le centre où nous allons visiter les grands marchés. Plus de 100 bouchers dans la halle à viande et plus de 100 poissonniers dans la halle au poisson et certainement la même chose dans la halle au fruit et légume.
Nous prenons un café au bistrot de l'Agora, pour attendre 11h précise et voir la relève de la garde, en face du Parlement.
Les evzones, dans leurs costumes traditionnels, ont fière allure. Une immobilité à tout égard parfait. Nous prenons des repères pour nous placer dimanche lors de la relève dominicale qui elle se fait en grande pompe.
Nous partons à la recherche du quartier ( Prayie). Un grec sympa, enfin, nous a conseillé ce quartier moins touristique, rempli de petit resto où la majorité des clients sont athéniens.
Effectivement super quartier, bonne ambiance, bon repas, entouré de grec et d'un pope ( sosie de Donald Sutherland) et tout ça pour moins de 20€.
Nous flânons dans les rues du quartier avant de reprendre le citybus et terminer assis notre circuit.
Entre temps nos copains sont arrivés à Athènes.
Dimanche.
Ça y est! On y est! C'est aujourd'hui ! Cela fait 6 mois que j'attends ce moment. La relève hebdomadaire des evzones. Pour les détails du costumes ont peu soit regarder l'album de Tintin, soit prendre l'encyclopédie car chaque pièce du costume a une histoire. Cela va de la semelle métallique à la jupe aux 400 plies.
Chaque evzone repasse personnellement sa "jupette".
Fanfare et 60 soldats d'élite ( evzones ) défilent pour cette relève.
Réglée comme du papier à musique, très peu de fausses notes, très spectaculaire relève et content d'y être.
Je ne peux pas mettre actuellement des photos une fois chez nous, je promets les inclure dans le bloc. La raison est fort simple: l'ordi est toujours cassé et n'est plus réparable.
Ce soir, pour clôturer notre visite d'Athènes, nous montons.............. ,,,,,,,,,,,,,,,,,
afin de voir le coucher du soleil sur la ville et l'Acropole. Super moment !

jeudi 12 juin 2014

Coucher de soleil.

Après plusieurs tentatives de construction c'est en 450 av. J-C que le temple de Poseidon pris forme. Il faut, d'après les guides, le voir au coucher de soleil.
Alors là au "golden hour" le spectacle est grandiose.
Le tuf, le marbre et les autres roches que je ne connais pas donnent un reflet rosé et ocre superbe. Les "vrais " photos suivront car, comme vous le savez, l'ordi est toujours en panne et nous publions les photos tiré avec l'iPad.

Le summum du courage.

Nous nous dirigeons vers Thermophyle où il y a 25 siècle un homme, roi de Sparte, accompagné de 300 spartiates et 700 athéniens a tenu tête à l'armée de Xérès de 1.700 000 hommes. Il résista jusqu'à la mort, trahie par un homme qui dévoila un passage pour prendre l'armée de Leonidas à révère et ainsi contribuait à son sacrifice. D'après Homére, lors de la dernière requête de Xérès afin de déposer les armes, il lui aurai dit " Viens les chercher" et c'est ainsi qu' au bout de 4 jours Leonidas entra dans l'histoire

samedi 7 juin 2014

Presqu'île de Pelion.

Nous quittons la région des dieux et nous dirigeons vers Volos, capital du Pélion.
Nous en avons assez du mauvais temps mais surprise, en arrivant cette une tempête qui nous attend. La mer s'écrase sur la digue.
Nous nous installons à Kazea ( Sikia, très chouette camping) où nous pensons rester quelques jours, le temps se remet. On devrait croiser nos amis français à cet endroit.
Nous profitons de ces quelques jours pour visiter la région entre autre les fabuleux villages, le Portala et de Markinza. Ils sont considérés comme les plus beaux village du Pélion.
Le lendemain nous prenons un train vapeur qui nous conduit vers Milies, village martyre de la seconde guerre mondiale.
Le jour suivant nos amis arrivent et nous avons tellement de chose à raconter que nous restons 2 jours de stand by.