mardi 27 mai 2014

Vers la patrie des dieux (2)

Le matin nous partons visiter Dion où le consul Philippus reconstruit et embellit la ville édifier 400 ans plutôt par Philippe II. Dans le site il y a la villa de Dyonoss seulement découverte en 1980 et très bien conservé car au 5 éme siècle il y eu un grand séisme qui engendra une énorme coulé de boue qui recouvrit la totalité de la villa ce qui par un phénomène naturel permit de la conserver dans très bon état. C'est un bonheur pour nous.
En sortant nous nous attardons au musée archéologique de ce site, musé qui expose de nombreuses pièces original de cette époque. Musé très beau et très bien fait.
Nous déjeunons sur la place de Litochouro (pour la première fois mal mangé en Grèce ).
L'après midi nous essayons de rejoindre la demeure de Zeus. Après 15 km nous y sommes toujours pas mais par contre nous trouvons un vieux monastère en plein restauration.
On décide de faire demi tour, il commence à ce faire tard.
Zeus, n'étant pas content que nous avons rebroussé chemin, nous envoie de la pluie. Et encore une fois de plus nous rentrons au camping tout mouillé.
J'en ai vraiment marre de ce temps. Nous décidons de piqué au Sud en espérant........
NB : l'ordi est toujours en panne, on ne sait pas passé les photos de l'appareil photo mais uniquement prise avec l'iPhone.
Voir photos ci-dessous.

Envoyé de mon iPad

lundi 26 mai 2014

Vers la patrie des dieux

Les monts Olympes nous montrent leurs sommets enneigés, appelés par les "anciens" la blancheur immaculé du paradis des dieux et c'est aussi la demeure de Zeus de ses frères, de ses sœurs et de ses enfants qui sont nés d'amour incestueux.

dimanche 25 mai 2014

Le Mont Athos

Le Mont Athos est une presqu'île et république en soi c'est à dire une partie de ce mont a été octroyé par décret aux moines. Ils en ont fait un endroit de dévotion et de prières. En quelques siècles ils ont construit une vingtaine de monastères. Certains de ces monastères sont de
véritables villages. A leur apogée les monastères comptaient plus de 30 000 moines. Aujourd'hui il n'en reste que 1.700.
En 10 siècles d'existence " cette république "a connu bien des richesses et des déboires.
Elle a et est toujours fermé à tout ce qui est féminin. Les femelles, comme ils disent, ne sont pas admises excepté la poule dont ils ont besoin les œufs pour préparer la peinture qu'ils emploient pour peindre les icônes.
Pour faire le tour de l'île il y a qu'un seul moyen c'est une excursion en bateau qui permet de voir quelques monastères de loin.
Nous attendons 48 h pour avoir un temps favorable à notre excursion.

vendredi 23 mai 2014

En route vers l'Est

Nous faisons un stop à Vergina où nous visitons un tumulus ou sont enseveli Philippe II de Macédoine accompagné de son épouse qui par amour se suicida ( que font les femmes aujourd'hui). Il y a aussi la tombe du fils d'Alexandre le Grand, qui a règné de 1 ans à 13 ans âge où il se fait assassiner. La troisième tombe est supposée être celle d'une personne importante mais ils ignorent qui.
En sortant du musée nous déjeunons dans un petit resto avec des délicieux souvlakis (brochette de viande).
Nous décidons de nous rapprocher de notre prochaine visite et allons au camping de Kavala.
Alors là ce camping ressemble plus à un sale bidonville et on nous fait payer. C'est pas content et fâché que nous partirons le lendemain matin tôt pour aller visiter Philippoi.
Ancienne capitale de Philippe II détruite puis reconstruite par les Romains. Chance pour les visiteurs, déboire pour les habitants de l'époque, la ville fut ensevelie par un glissement de terrain au 5 siècle après J-C.
Ce n'est qu'en 1980 que des fouilles importantes mettrons à jour des trésors intacts de cette époque. Nous passons au musée où nous voyons la plupart de ces merveilles.
L'après midi nous roulons jusqu'à Ourapouli où nous arrivons début de la soirée .

mercredi 14 mai 2014

Les météores

Nous arrivons à Kastraki en fin d'après midi. Les deniers kilomètres on apercevait les montagnes au parois verticales des météores.
Les météores sont un ensemble de pics rocheux surmonté d'un monastère.
A partir du XIV siècle des moines animés d'une foie invincible construisirent leurs retraites au sommet des colonnes de roche.
Il n'y avait à l'époque aucun moyen d'accès à part une corde qui se hissait d'en haut. Les moines ou la marchandises se mettaient dans un filet et 2 moines actionnaient le grand winch tourniquet.
Quand on leur demande à quel moment on remplaçait les cordes,la réponse:"quant elle casse "
Pour les moines c'était la décision de Dieu. Il valait mieux ce jour là être marchandise que moine.
Sur une vingtaine de monastères construit, il n'en reste que 6.
Le temps, l'usure, le manque d'argent et les Allemands lors de la deuxième guerre mondial, ont terminé de détruire ces magnifiques bâtiments.
Aujourd'hui grâce aux efforts de l'Unesco et de l' Europe, ils sont restaurés et ça vaut vraiment le détour.
Nous y restons plusieurs jours afin d'en profiter un maximum. Si vous n'avez pas beaucoup de temps il y en a 3 qui faut voir l'intérieur (mon opinion) : le grand Météore, le monastère de Varlaâm et monastère de Aghios Nikolaos Anapafsas. Les 3 autres peuvent se voir par l'extérieur.

Le nord

Comme dans Quicke et Flupke "terrain mouillé, match remis" nous décidons de ne pas aller au nord pour l'instant et de prendre la route vers les météores.

Envoyé de mon iPad

samedi 10 mai 2014

Nous voilà en Grèce.

Après une agréable traversée nous arrivons à Igoumenitsa vers 18h.
Trouvons un camping à 6 km, noté 4 étoiles mais on ignorait qu'une étoile grecque était une demi étoile de chez nous. En plus il pleut. Ça commence bien.
On s'installe à côté d'un camping-car allemand, qui nous raconte leur mésaventure grecque c-à-d. effraction du camping car et tout voler. (Bonne entrée en matière).
Le lendemain comme il fait mauvais on décide d'aller vers Corfou. Arriver au port: GRÈVE.
Nous partons immédiatement vers Ioannina.
En chemin tout est fermé. Pour arriver au camping il faut traverser la ville. On se trompe et nous voilà dans le centre historique avec le camion, un plaisir!
Une fois installé, nous partons à pied vers le château +\- 2 km.
Plein de jeunes attablés au terrasse (chauffé) sont en train de déjeuner. Une table se libère, on s'y installe. Nous sommes de loin les plus âges de toute la terrasse mais.....notre cœur est jeune.
Nous avons froid mais nous mangeons bien et on se sent en voyage. Apres la visite du château le retour est humide. C'est trempé, tout nos vêtements percés que nous rejoignons notre camion.

vendredi 9 mai 2014

Test ipad

Salut, ceci est un test. L'ordi est kaput et cette fois ci c'est pour du bon.

mercredi 7 mai 2014

Le bateau

Nous voici à bord de notre bateau,

Photos de Venise

Je crois que vous avez tous vu beaucoup de photo de Venise mais celle-ci je l'aime...

Venise-Le bateau-La Grece

Avec comme il se doit beaucoup de retard un petit coucou en ce jour du 7 mai,
Partis de Bruxelles vers Venise ou nous avons visité bien tranquillement la ville et aussi les îles voisines.
Après 3 jours sur place nous sommes partis vers Cavallino petit village à 40 km de là afin de tout préparer pour notre traversée de 26 h.
IL FAIT TOUJOURS FROID.
Eh oui depuis le départ nous avons froid et il pleut tous les jours.

Il a fait beau le jour de la Saint Marc patron de la ville et ce jour il y a régate de gondole chaque quartier défend ses couleurs.
Mais quel monde on y croise toute les nationalités