mercredi 24 avril 2013

San Antonio de los Cobres - Córdoba

Plein de courage nous partons pour un étape de 560km qui va nous conduire à Cordoba.
Mais voilà, à 11h32 au km 145 c'est fini.............c'est cassé.
Alors le problème change, nous sommes au milieu de la pampa, que faire?
On remarque au bout de la route un contrôle de police et qu'on serait mieux là bas.
On remet la voiture en route et au pas on fait les 2km pour les joindre. Nous sommes à 15km de Santiago del Estero.
Expliquer aux policiers (ils sont 8) notre problème. Après 30 min, le commandant s'en va et on pense que c'est foutu. 15 min plus tard je vais demander s'il se passe quelque chose. Le policier répond que le commandant est parti pour nous trouver une solution, nous n'avions pas compris cela. Les policiers nous confirme que nous avons bien fait de s'arrêter chez eux car la pampa n'est pas sécurisé.
Une heure plus tard un pick up " dépannage Musso" arrive. Et rebelotte, le temps de lui expliquer et qu'il comprenne que dans 4 jours max qu'on doit être au port de Zarate ( 900km) et il nous tracte jusqu'à son garage à Santiago del Estero.
Vers 15h30 il a trouver un copain qui possède un camion et qui veut bien nous amener.
Discussion entre le père et le fils, ils décident de prendre leur propre remorque-plateau et de faire le transport eux même.
Le rendez vous est pris pour demain matin à 6h.

San Antonio de los Cobres à S M de Tucunam

Nous prenons le petit dej avec les Américains et nous nous mettons en route.
Il fait froid, nous sommes toujours à 3700m et d'ailleur la nuit n'a pas été excellente.
C'est une très belle piste, peut de trafic et nous traversons la quebrada Carachi. (canyon).
Après 150km de piste nous sommes sur le goudron et là on se rencontre du bruit sous la voiture.
Par moment on a l'impression qu'on perd des pièces. On s'aperçoit qu'en roulant entre 75 et 85 km/h on a l'idée que ça va mieux. Bref, vers 17h30 nous arrivons clopin-clopant à Tucunam.
Une fois l'hôtel trouvé nous partons faire un tour en ville et la surprise encore une fois ça ne correspond pas du tout avec ce que dit le routard.
Pour le peu qu'on en a vu c'était plus tôt chouette.
On soupe au "il Postino" resto que les gens nous ont conseillé et ils avait raison.
Après dodo, demain c'est un autre jour en espérant que la voiture tienne jusqu'à Zarate.