mardi 23 avril 2013

San Pedro de Atamaca - Paso Sico - San Antonio de los Cobres

Réveil de bonne heure pour une longue étape.
Pat démarre sur les chapeaux de roues et je croit qu'on ne le verra plus avant l'embarquement des voitures. Le problème c'est que je ne suis pas certain d'y arriver du moins à temps.
Nous suivons une piste superbe et sommes seul au monde, personnes devant ni derrière et pourtant à la sortie d'un virage, on voit un 4x4 cellule suisse. On se dit bonjour, il demande d'où on vient, où on va, et depuis combien de temps on est là.
Alors moi je fais de même, la réponse me laisse pantois. Cela fait 17ans qu'ils sont en route......
On roule ensemble pendant une heure et nos chemins se sépare.
Connaissance éphémère mais quelle richesse.
Nous faisons le détour pour aller voir le fameux viaduc Polvorilla.
Le soir nous arrivons à San Antonio de los Cobres. Nous avons trouvé un petit hôtel sur la route.
A l'hôtel nous rencontrons un couple d'américains de Seattle un plus âgé que nous mais des grands voyageurs.

Laguna Colorado - San Pedro de Atacama

Réveil le matin par un froid glacial et maintenant nous disons au revoir à nos guides. Les 200km qui nous restent entre le laguna Colorado sont balisé car ils sont dans un parc.
Problème, le gasoil de la voiture de Pat a gelé. Après une heure d'effort, il parvient de remettre sa voiture en route.
Nous contournons le laguna Colorado vers le désert de Dali ensemble de roches éparpiller sur le flanc d'une colonne. C'est incroyable ce que la nature peut faire.
Dans les derniers kilomètres plus d'une fois il y a une énorme bruit sous la voiture, boîte de transfert, boîte de vitesse, embrayage, je ne sais pas.
De là nous partons vers laguna Verde et laguna blanca, tous bien sur plus belle les une que les autre.
Nous retrouvons Pat et Jocelyne à la frontière car ils prennent maintenant toujours beaucoup d'avance sur nous et hors portée de radio étant donnée que nous ne savons plus rouler à une allure normal...
Arrivé à San Pedro de Atacama où la température est de nouveau agréable, nous décidons de rester un jour et de récupérer de notre mois à plus de 4000m.
Jour suivant repos total.

San Juan

Entrée du Sud Lipez.
Gros problème. Nous arrivons au refuge et il est complet. La réservation ne sont pas arrivées.
Il est 17h, décision est vite prise de faire 50 km de mauvaise piste pour arrive à San Juan où paraît il, il y a des hostals ou des refuges, mais voilà pas de réservation, tout est complet.
Notre guide Marie se démerde pour nous trouver des chambres dans un bed and breakfast bolivien. C'est à dire : électricité par le groupe électrogène de 19h à 22h, la cuisine se fait à la bougie et le chauffage inexistant.
Vers 8h30 nous partons vers les 5 petites lagunes situé à l'extrême ouest de Sud Lipez.
La piste est très mauvaise. J'ai déjà eu l'occasion de faire pas mal de piste mais une piste de 200m de large uniquement en tôle ondulée je n'avais encore jamais vu.
Mais à refaire je refais, car l'arrivé à la première lagune est simplement magique. Il faut se dire qu'on est à 4000m entre les montagne une lagune au couleur turquoise, bleu, vert et blanc de sel, peuplée de flamands roses.
On a l'impression de rentrée dans une peinture et c'est comme ça une grand partie de la journée.
Nous déjeunons et rencontrons des lapins spéciaux.
En reprenant la route vers l'arbre de Piedra, nous roulons sur des plateaux qui frôle les 5000m et là cerise sur le gâteau, enfin si on peut dire, une mini tempête de neige.
Arrive à l'arbre de Piedra, il fait glacial.
On reprend la piste direction la laguna Colorado. Le soleil tout doucement se couche et les couleurs qu'on voyons sur surnaturel.
On arrive au refuge où l'hôtesse nous a prépare une soupe et des pâtes.
Température de la nuit -15°.( il n'y a pas de chauffage)