jeudi 21 mars 2013

Perou Mars 2013

Nous sommes actuellement a Arequipa ville du sud du Perou.
Après avoir laissé les geysers chilien nous sommes redescendus vers la cote et Antofanasga pour trouvé des filtres de voiture mais cela est mission impossible en moins de 5 jours tout doit venir à la commande et de Santiago donc délais de 3 à 5 jours.
Nous ne trouvons pas de camping donc petit hotel et premier depuis le début du voyage nous payons 30€ la nuit petit dej. inclus.
En route pour Iquiqué ville bien connue maintenant grace au passage du Dakar, alors là..........SURPRISE,SURPRISE nous arrivons dans une ville moderne avec building grand magasin etc. Après avoir vu tant de pauvreté sur la route c'est presque du luxe. Nous trouvons un camping avec piscine et oui cela existe.....
En route pour Arica ville très industrielle (Salpetre) mais en chemin on va visiter d'ancienne usine de production. Il y travaillait plus de 5.000 personnes jusqu'en 1960 et autant de famille habitaient le village aujourd'hui tout est à l'abandon c'est à la fois un spectacle de désolation et en même temps on peut s'immaginer ce que c'etait à l'epoque.
Le soir bivouac sur la plage.
Direction Tacna au Perou, après une 60 Km nous voila à la douane Peruvienne en 3 H. nos papiers sont en ordre il y a beaucoup de monde nous sommes samedi, les paysages ne changent pas du nord du Chili nous sommes dans des régions hyper désertique, 14 ans sans une goutte de pluie. La première impression que l'on a du Perou est l'extrème pauvreté de la région qu'on traverse.
Arrivé à Tacna nous nous mettons à la recherche d'un bureau d'assurance pour la voiture. Nous trouvons enfin un bureau ouvert un samedi....Eh oui ouvert un samedi normal c'est le magasin de pompes funèbres qui délivre les assurances. A part la vieille station de train et ces anciennes machines à vapeur et un très bon resto 10 € pour 2 la ville ne nous a pas sembler extraordinnaire.
Au retour vers nos voitures on a forcé la porte de nos amis et volés pas mal de choses, ceci au nez et à la barbe de nombreuses boutiques situés juste devant la voiture. La police vient interroge mais on se rend vite compte que les marchands ne dirons rien et confirmation de la police sur ce point, ils ont peur des voyous.Nous partons et décidons d'être très prudent avec nos voitures et de les laissées le plus possible dans des garages fermés et gardés. Nous partons vers des thermes à 30 Km de là pour y passés la nuit il est 6 H. et il commence à faire noir, pour ce rendre aux thermes nous traversons de petit village ou les vieilles dames assisse sur le bord du trottoir vendent leur prope production quelques fruit,légumes que nous achetons pour 2sol soit 0,10€.
Le lendemain matin nous partons pour Aréquipa en chemin je vois une fête sur le toit d'une maison il est 8H, je m'arrête, il m'invite, je monte, ils sont saouls, il m'offre de la bière chaude alors croyez moi boire à jeun de la bière chaude sur le toit d'une maison et danser avec ces dames en costume traditionnel pour la crémaillière Grand-Moment................

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire